Vous n’avez jamais entendu parler du colibri hirondelle? Je suis sĂ»r que vous en avez dĂ©jĂ  rencontrĂ© un, mais vous ne l’avez jamais remarquĂ©. Maintenant, en dĂ©couvrant plus sur ce merveilleux oiseau, si vous le rencontrez, vous ne serez plus jamais ignorĂ©.

Est-ce une espÚce répandue?

Il est Ă©galement connu comme le colibri en ciseaux et est connu comme le nom scientifique de eupetomena macroura. Il est surtout distribuĂ© dans le centre et l’est de l’AmĂ©rique du Sud.

Il prĂ©fĂšre vivre dans des habitats semi-ouverts, y compris des jardins et des parcs dans les principales villes du continent. Il Ă©vite l’intĂ©rieur des forĂȘts humides, mais parfois il peut ĂȘtre vu dans les clairiĂšres ou sur le bord est.

Et à quoi ça ressemble?

C’est la plus grande espĂšce de la famille des colibris, qui peut mesurer entre 15-19 cm de longueur. PrĂšs de la moitiĂ© de son extension correspond Ă  la queue. Son poids est de 9 grammes et son les ailes peuvent atteindre 8 cm de long ouvertes.

Lorsque vos ailes sont ouvertes, elles peuvent mesurer jusqu’Ă  8 cm, soit plus longtemps que les ailes d’un colibri. Son bec est noir et lĂ©gĂšrement courbĂ©, d’environ 21 cm. Son plumage est vert irisĂ©, avec une tĂȘte, une poitrine et une queue bleues. Il a une petite tache blanche derriĂšre l’Ɠil, quelque chose de trĂšs commun chez les colibris mais qui n’est gĂ©nĂ©ralement pas visible. Les chemises sont brun noirĂątre.

Les deux sexes peuvent ĂȘtre assez similaires, mais la femelle est en fait un peu plus petite que le mĂąle, avec un ton plus sourd. Les jeunes spĂ©cimens ont une tĂȘte brune opaque et teinte.

eupetomena macroura

Il a 5 sous-espĂšces:

  • Eupetomena macroura macroura macroura: C’est l’espĂšce nominale avec des parties bleues de couleur outremer, des parties vertes d’un ton vert bouteille que l’on trouve principalement au BrĂ©sil et en araguay.
  • Eupetomena macroura hirundo: Elle vit au PĂ©rou et la couleur de ses plumes est un ton bleu opaque.
  • Eupetomena macroura simoni: Il vit au BrĂ©sil, avec des parties bleu marine et vert bleuĂątre.
  • Eupetomena macroura bolivianus: Elle vit en Bolivie, avec sa tĂȘte plus verte que bleue, avec des parties vert vif.
  • Eupetomena macroura cyanoviridis: Surtout trouvĂ© au BrĂ©sil, et trĂšs similaire Ă  la macroura.

Je veux en savoir plus!

La vĂ©ritĂ© est que c’est l’une des espĂšces de colibris les plus rĂ©pandues au monde. Quand il s’agit de butiner, il le fait aux niveaux moyens, profitant de bonnes sources de nourriture prĂšs du sol jusqu’au sommet des arbres. Son principal aliment est le nectar qu’il extrait des fleurs, notamment des FabacĂ©es. Mais, dans les cas oĂč il n’y en a pas beaucoup, il peut se nourrir d’insectes.

Dans certains pays d’AmĂ©rique du Sud, comme le BrĂ©sil, il est trĂšs courant de le voir dans les jardins urbains, attirĂ©s par les gens qui installent des mangeoires Ă  colibris pour qu’ils puissent obtenir de la nourriture sans trop de difficultĂ©, ce qui montre le lien Ă©troit qu’ils ont avec les humains.

avaler le colibri

Bien qu’il puisse s’agir d’un animal si habituĂ© au contact avec les humains, il est assez territorial et peut dĂ©fendre agressivement toutes ses sources de nectar. GrĂące Ă  sa grande taille, c’est une espĂšce assez dominante sur les autres colibris, et peut mĂȘme attaquer d’autres espĂšces plus grandes que lui, dans le cas oĂč il dĂ©tecte que sa nourriture pourrait ĂȘtre en danger.

Quand il s’agit de traiter avec les humains, certains colibris avalent sont trĂšs habituĂ©s Ă  entrer en contact avec eux, mais il est vrai que la plupart ne tolĂšrent qu’un certain temps avec eux.

En matiĂšre de reproduction, vous pouvez ĂȘtre disposĂ© Ă  le faire toute l’annĂ©e. Une fois la parade nuptiale et l’accouplement effectuĂ©s, la femelle procĂ©dera Ă  la construction du nid, entre juillet et septembre, le formant avec de la fibre vĂ©gĂ©tale douce et du lichen et de la mousse. Il sera en forme de coupe et la femelle y pondra deux Ɠufs blancs et les incubera. À la naissance des poussins, aprĂšs 16 jours, ils seront pris en charge pendant environ 25 jours, afin de pouvoir voler pour la premiĂšre fois. Mais ils ne deviennent indĂ©pendants qu’Ă  l’Ăąge de 2 Ă  3 semaines.