Dans la famille des oiseaux, certains se distinguent par leur caract√®re audacieux et curieux, en plus d’avoir une belle chanson quand ils sont proches des gens. Et ce sont, sans aucun doute, le Rougegorge familier.

Qu’est-ce qu’un Rougegorge familier?

Il est connu sous le nom scientifique de erithacus rubecula, et fait partie de la famille des miscicapidae. Il est largement distribu√© dans toute l’Europe, en particulier dans les parties sud et ouest du continent, habitant cette r√©gion toute l’ann√©e jusqu’√† ce qu’elle migre vers le nord et le nord-est de l’Afrique pendant les mois d’hiver.

erithacus rubecula

Au milieu du 19e si√®cle, des tentatives ont √©t√© faites pour introduire cette esp√®ce en Australie et d’autres zones, les lib√©rant dans la nature, mais pas de chance car ils n’ont pas pu s’acclimater au nouvel environnement.

Alors à quoi ça ressemble?

Quand il est adulte, il s’agit 13 cm de long et p√®se environ 22 grammes. Le m√Ęle et la femelle sont similaires, donc la seule fa√ßon de diff√©rencier le sexe des deux sp√©cimens serait par un test d’ADN.

Leurs plumes sont orange sur le visage et la poitrine, avec une bordure gris bleu√Ętre sur les c√īt√©s du cou et de la poitrine. Les parties sup√©rieures sont brunes, tandis que le ventre est blanch√Ętre. Ses jambes et ses pieds sont bruns. Le bec et les yeux sont noirs. Les sp√©cimens plus jeunes ne sont pas de couleur orange et les m√Ęcher est une couleur brun fonc√© avec des taches orange apparaissant progressivement sur la poitrine et le visage.

finche européenne

Il se distingue par neuf sous-espèces:

  • Erithacus rubecula balcanicus: Ce qui r√©side dans la p√©ninsule balkanique et l’ouest de la Turquie.
  • Erithacus rubecula hyrcanus: Qui vit dans le sud du Caucase et le nord de l’Iran.
  • Erithacus rubecula melophilus: Trouv√© dans les √ģles britanniques et en Scandinavie.
  • Erithacus rubecula rubecula: L’esp√®ce nominale, qui se trouve en Europe occidentale, au nord-ouest du Maroc, aux A√ßores, √† Mad√®re et aux √ģles Canaries, sur les √ģles d’El Hierro, La Palma et La Gomera.
  • Erithacus rubecula superbus: R√©sidant sur l’√ģle de Tenerife aux Canaries.
  • Erithacus rubecula marionaie: Les √ģles de Gran Canaria sont situ√©es.
  • Erithacus rubecula tataricus: R√©side en Sib√©rie occidentale.
  • Erithacus rubecula valens: Cette sous-esp√®ce se trouve sur la p√©ninsule de Crim√©e.
  • Erithacus rubecula witherbyi: Vit dans le sud de l’Espagne, au nord-est du Maroc, en Alg√©rie, en Tunisie, en Corse et en Sardaigne.

La seule diff√©rence entre la sous-esp√®ce et la valeur nominale est la quantit√© d’orange dans leur corps. Les plus c√©l√®bres et les plus distinctes sont les sous-esp√®ces qui vivent dans les √ģles Canaries, car elles n’ont pas compl√®tement la couleur orange, ont un cercle oculaire blanc et leur ventre est compl√®tement blanc.

Des faits plus intéressants sur cet oiseau?

C’est une esp√®ce diurne, mais il n’est pas rare de le voir chasser les insectes les nuits au clair de lune ou dans les zones de lumi√®re artificielle. Leur alimentation est compos√©e d’invert√©br√©s terrestres, comme les araign√©es, les vers et les petits insectes. Pendant les mois d’automne et d’hiver, il ajoute d’autres invert√©br√©s √† son alimentation, en plus de petites baies et de fruits. Il peut √©galement se nourrir de graines qui ont √©t√© plac√©es dans des mangeoires pour oiseaux.

Contrairement √† d’autres esp√®ces d’oiseaux, il est assez habitu√© aux humains et il n’est pas rare qu’il se rapproche lorsque quelqu’un remue le sol, car il peut pi√©ger les vers et autres proies qui peuvent appara√ģtre. Dans des pays comme l’Angleterre, cet oiseau est consid√©r√© comme un “ami du jardinier” et n’est pas d√©rang√© lorsqu’il travaille la terre. Il n’est pas rare non plus qu’ils viennent manger de la main de certaines personnes, en particulier les esp√®ces qui vivent dans les parcs et les jardins.

Les m√Ęles sont assez territoriaux. Bien qu’ils soient g√©n√©ralement des animaux assez calmes et amicaux, ils deviennent tr√®s agressifs lorsqu’un autre essaie d’acc√©der √† leur territoire. Plusieurs fois, les combats entre hommes pour contr√īler un territoire finissent par entra√ģner la mort de certains d’entre eux. 10% des d√©c√®s de merles adultes sont dus √† des combats sur le territoire.

Le merle d’Europe a une grande vari√©t√© de sites de nidification, tant qu’il a un trou ou une d√©pression dans lequel construire son nid. Ils construisent leurs nids avec de la mousse, des feuilles et de l’herbe, et le recouvrent d’herbes fines, de poils et de plumes. Pendant la saison de reproduction, de mars / avril √† ao√Ľt ou septembre, ils pondent deux √† trois couv√©es de cinq ou six Ňďufs. Ces Ňďufs ont une couleur cr√®me avec des taches brun rouge√Ętre.

La femelle est l’incubateur. Tandis que la femelle incube la deuxi√®me couv√©e, le m√Ęle est en charge de nourrir les petits de la premi√®re couv√©e. La p√©riode d’incubation dure deux semaines, la m√™me que la premi√®re fois que les poussins quittent le nid.