Quand quelqu’un entend le mot ¬ęarchange¬Ľ, il n’est g√©n√©ralement associ√© √† rien de bon. Cependant, quand il s’agit de parler du pigeon ¬ęarchange¬Ľ, nous parlons d’une race de pigeons consid√©r√©e comme fantastique pour sa beaut√©.

Que sait-on de l’origine de l’archange?

C’est une tr√®s bonne question, car il y a tr√®s peu de textes qui parlent de cet oiseau. Il est connu pour √™tre tr√®s ancien, et son origine devait s√Ľrement √™tre dans la partie ouest de la p√©ninsule balkanique, descendant de Columba Livia selon certains experts.

C’est un course de luxe, tr√®s appr√©ci√© pour son aspect insolite. En Allemagne et aux √Čtats-Unis, tous les oiseaux de cette esp√®ce sont appel√©s ¬ęarchanges¬Ľ tandis qu’en Grande-Bretagne, seul ce nom est donn√© √† ceux qui ont des plumes noires et cuivr√©es (ces deux variantes ont √©t√© cr√©√©es dans les √ģles britanniques).

Et à quoi ressemblent exactement les pigeons archanges?

Il y a une chose qui diff√©rencie ce pigeon de tous les autres, et c’est le ton m√©tallique de ses plumes. Pour cette raison, ce pigeon a √©galement re√ßu le nom de “pigeon fantaisie”. Cela le rend tr√®s appr√©ci√© par les amateurs de pigeons et un oiseau parfait pour exposition.

C’est un pigeon de taille moyenne, pouvant mesurer jusqu’√† 30 centim√®tres dans certains cas, avec un poids assez l√©ger qui atteint 300 grammes. Sa t√™te est petite et son bec ressemble √† celui des tourterelles. Sur sa t√™te, ils ont un arc qui, plut√īt que saillant, se d√©marque car il lui donne un look plus √©l√©gant. Son chignon a tendance √† √™tre mince et pointu, et non √† coquille comme chez les autres esp√®ces.

Archange groupe

Ses yeux sont bien plac√©s et ont un √©clat unique gr√Ęce √† sa teinte orange fonc√©. Ses ailes, longues et grandes, les placent sous la queue. Quand c’est arr√™t√©, a une pose unique, ce qui montre une fois de plus qu’il s’agit d’un pigeon de luxe. Leurs plumes sont douces et soyeuses au toucher, mais √† c√īt√© d’autres pigeons, ils √©mettent des reflets sur n’importe quelle partie de leur corps, quand il est normal qu’ils ne le fassent que sur le cou ou sur la r√©colte. Son recadrage n’est pas prononc√© et tout son corps est bien proportionn√©, ce qui lui donne une silhouette unique.

Les couleurs peuvent varier de l’orange clair au cuivre fonc√©. Les ailes ont g√©n√©ralement un ton diff√©rent de celui du reste du corps. Par exemple, ceux qui ont des plumes orange, les ailes seront blanches, alors que si elles sont de couleur cuivre, les ailes peuvent √™tre marron fonc√© ou m√™me noires. Ses pattes sont sans plumes et de couleur rouge√Ętre.

Description

  • De couleur sauvage : t√™te gris-bleu, bec noir√Ętre, iris jaune √† orange, peau de cire blanche, cou un peu plus fonc√©, chatoyant de violet ou de vert. L’aile est couverte de gris avec 2 bandages noirs.
  • Partie post√©rieure et ant√©rieure de la queue blanche.
  • Taille : 33 cm Les jeunes animaux sont reconnaissables √† leur bec relativement long et large, la peau de cire n’√©tant pas encore blanche. Le plumage du cou ne brille gu√®re

Apparence générale

Rustique, d’apparence, vif et d’un temp√©rament vif. Aplombs serr√©s. L’Archange est avant tout un pigeon de couleur et la premi√®re impression d’un Archange doit donc √™tre un oiseau qui a une couleur riche et profonde, une d√©marcation et/ou un motif appropri√©, et un lustre tr√®s poli dans les vari√©t√©s qui n√©cessitent ce lustre.

La deuxi√®me impression doit √™tre de bonne qualit√©, avec une confirmation appropri√©e et une impression d’√©quilibre g√©n√©ral.

D√©fauts : Un oiseau dont la couleur, la d√©marcation, le lustre, le type ou l’√©tat g√©n√©ral sont m√©diocres doit √™tre fortement critiqu√©.

Corps :
Taille moyenne ; les coqs doivent √™tre un peu plus gros et plus audacieux que les poules. Coqs de 12 √† 16 onces. Poules : 10 √† 14 onces. Assez large √† la poitrine, s’effilant doucement du dos √† la queue, ce qui lui donne un aspect plut√īt long et √©lanc√©. D√©fauts : Surdimensionn√© ou sous-dimensionn√©, trop √©troit au niveau de la poitrine.

Port :
Assez droit en station. La queue doit √™tre tenue l√©g√®rement en dessous de l’horizontale. D√©fauts : Station trop horizontale. La queue ne doit pas toucher le sol. Les oiseaux ne doivent pas s’accroupir dans le parc d’exposition.

Tête :
Légèrement arquée, longue et étroite, front raisonnablement plat. Elle peut être à crête ou à tête plate. Défauts : Cou trop court ou trop épais.

Crête :
La cr√™te du sommet se d√©veloppe √† l’arri√®re des √©paules et s’√©tend jusqu’au sommet, o√Ļ elle forme une pointe conique aigu√ę sur la t√™te. Cette pointe doit √™tre plac√©e haut et form√©e de telle sorte que, des √©paules au sommet, elle ressemble √† une ar√™te droite r√©guli√®re. Il ne doit y avoir aucune cassure le long de la cr√™te. Une ligne trac√©e sur le c√īt√© du centre du bec √† travers la pupille de l’Ňďil doit toucher la cr√™te de la cr√™te √† mi-chemin environ. La cr√™te doit √™tre sym√©triquement √©quilibr√©e au centre de l’arri√®re de la t√™te. En aucun cas, la cr√™te du pic ne doit s’incliner d’un c√īt√© ou pr√©senter un quelconque signe de torsion. Les archanges √† t√™te plate sont caract√©ris√©s par l’absence de cr√™te. Fautes : Cr√™te mal form√©e, tordue, asym√©trique ou trop petite. Lacunes ou marques de hachette dans la cr√™te. Cr√™te en forme de coquille.

Yeux :
De couleur orange fonc√©. D’apparence vive et brillante. Chez les moines marqu√©s et les pr√™tres marqu√©s seulement, les yeux de taureau sont acceptables et ne constituent pas des d√©fauts. Chez les oiseaux de couleur marron, un faux Ňďil perl√© n’est pas un d√©faut. C√©r√©ales l√©g√®rement d√©velopp√©es et de couleur chair claire. D√©fauts : Yeux non color√©s, sauf indication contraire.

Bec :
Raisonnablement long, le bec sup√©rieur est l√©g√®rement courb√© vers le bas √† son extr√©mit√©. Les ailes noires pr√©sentent un bec de couleur corne dont l’extr√©mit√© est plus fonc√©e, bien que l’extr√©mit√© de la vari√©t√© bronze clair ne soit pas aussi fonc√©e que celle de la vari√©t√© bronze fonc√©. Un bec pur et clair n’est ni pr√©f√©rable ni √† rejeter. La chair est color√©e dans les ailes blanches et la corne fonc√©e dans les ailes bleues. Le cartilage ayant une texture fine et l√©g√®re, pas trop d√©velopp√©e. D√©fauts : Bec court ou large. Mauvaise coloration.

Poitrine :
Mod√©r√©ment large et port√© l√©g√®rement vers l’avant. D√©fauts : Poitrine √©troite, ventre saillant, quille pointue, quille maigre ou tordue.

Ailes :
Raisonnablement longues, bien maintenues, reposant au-dessus de la queue. Les extr√©mit√©s tombent juste avant l’extr√©mit√© de la queue et ne sont pas crois√©es. D√©fauts : Ailes excessivement longues ou crois√©es, ailes port√©es sous la queue.

Queue :
Contenant douze retices sans cassure. √Čtroite, environ deux plumes de large. La queue doit √™tre tenue √† environ un demi-pouce du sol. D√©fauts : Nombre de plumes de queue incorrect. Queue fourchue ou fendue. Largeur excessive.

Jambes et pieds :
Jambes propres, exemptes de toute plume sous les jarrets. Rouge corail √† brun (selon la couleur de base et l’√Ęge du pigeon). Fort et pas trop haut. Les ongles doivent √™tre de couleur corne fonc√©e sur l’aile noire et l’aile bleue, de couleur chair sur l’aile blanche. Fautes : Pattes trop longues ou trop courtes, donnant un aspect trapu ou accroupi. Ongles blancs sur l’aile noire ou l’aile bleue.

Distribution

Dans presque toutes les villes d’Europe, ainsi qu’en Afrique, en Am√©rique, en Asie, en Australie.

Il existe deux th√©ories sur l’origine du pigeon Archange: la plus probable est que les pigeons Archange sont la prog√©niture de pigeons sauvages domestiqu√©s. Mais il se pourrait aussi que les pigeons de montagne se soient install√©s dans les villes comme partenaires culturels de l’homme.

Mode de vie dans la nature libre

Monogamie √† vie, capable de se reproduire de 6 mois √† 15 ans au maximum. Lieux de reproduction et de perchage dans et sur les b√Ętiments, et dans les grottes rocheuses. Les lieux de reproduction sont choisis par le pigeon.

  • Mat√©riel de nidification : brindilles, brins d’herbe, pailles, plumes, feuilles. Le nid est construit tr√®s simplement.
  • L’embrayage est constitu√© de 2 Ňďufs ovales blancs.
  • Les Ňďufs sont pondus 8 √† 10 jours apr√®s l’accouplement.
  • La reproduction commence apr√®s la ponte du deuxi√®me Ňďuf.
  • Les deux partenaires font √©clore les Ňďufs.
  • La p√©riode d’incubation est d’environ 17 jours.
  • Le poussin du deuxi√®me Ňďuf pondu √©clot 3 √† 6 heures plus t√īt.
  • Le poussin est d’abord aveugle, de couleur jaune.
  • Pendant les 3-4 premiers jours, l’alimentation se fait exclusivement avec du lait provenant jabot de l’oiseau (form√© par les deux parents).
  • Pour l’alimentation, les parents prennent le bec du petit et pompent le lait de jabot par des mouvements d’√©touffement.
  • √Ä partir du 5e jour, la proportion de c√©r√©ales augmente.
  • Les poussins plus √Ęg√©s font des appels √† la mendicit√© et battent des ailes lorsqu’ils veulent √™tre nourris.
  • Les poussins mettent toujours leur bec sur le bec de leurs parents. Pendant la premi√®re semaine, les poussins re√ßoivent des soins intensifs. √Ä l’√Ęge de trois semaines, les poussins commencent √† picorer les haricots de mani√®re ind√©pendante, de sorte qu’au d√©but, ils ne font que les ramasser puis les laisser tomber √† nouveau.
  • Apr√®s environ 25 jours, les poussins quittent le nid, mais retournent sommeil.
  • Apr√®s environ 35 jours, ils sont ind√©pendants de leurs parents : toute l’ann√©e, sauf pendant la p√©riode de migration (en septembre/octobre).
  • Il y a un maximum de 9 par an. Mais seuls six survivent.
  • Ennemis naturels : faucon, faucon p√®lerin, √©pervier voleur de nids : choucas, corneille, putois, rat r√©gime.
  • Alimentaire : en ville principalement des restes de pain, mais aussi des g√Ęteaux, du riz, des frites, des saucisses ; sinon bl√©, orge, vesces, pois, herbes, glands, et parfois des vers de terre et des petits escargots
  • Comportement : Les pigeons se rassemblent pour se nourrir, se baigner et voler dans un troupeau. Si un animal du troupeau est effray√©, tous les animaux du troupeau s’envolent imm√©diatement.

Le maintien en captivité

Les pigeons des rues peuvent √™tre habitu√©s √† un pigeonnier. Les colombiers peuvent √™tre gard√©s sous un toit ou par exemple dans une maison d’√©t√©. Le grenier doit √™tre lumineux, bien ventil√© et √† l’abri des courants d’air.

Chaque couple de pigeons a besoin d’un compartiment de nidification dans lequel est plac√© un bol de nidification. De plus, il faut une tablette de si√®ge avec une planche √† fientes inclin√©e vers l’arri√®re.

Bain de pigeon : baignoire en plastique (profondeur 20 cm) Dans de nombreuses villes d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse, il existe d√©sormais des lofts surveill√©s pour les pigeons de ville.

En √©changeant les Ňďufs contre des Ňďufs en pl√Ętre, un “contr√īle des naissances” est effectu√©. Le nombre de pigeons de ville peut √™tre r√©duit de cette mani√®re sans causer de souffrance aux animaux. Les lofts sont maintenus propres et les animaux re√ßoivent une nourriture appropri√©e.
Si vous avez trouv√© un jeune pigeon des villes, malade ou bless√©, demandez √† l’association locale de protection des animaux s’il existe un pigeonnier surveill√© dans votre r√©gion – les animaux vous remercieront !

Un oiseau très facile à élever

Si quelqu’un cherche un oiseau facile √† √©lever, c’est celui qui convient le mieux. C’est un pigeon tr√®s sociable et sympathique avec les autres pigeons, ainsi qu’avec les √™tres humains. Il ne faut g√©n√©ralement pas longtemps pour gagner la confiance de ses √©leveurs et malgr√© le fait que son plumage soit si unique, il n’y a pas lieu d’avoir peur, car il est tr√®s facile de lui donner les soins n√©cessaires pour qu’il grandisse comme pour le pr√©senter √† une exposition.

Quand ils ont des poussins, ce n’est pas qu’ils sont de mauvais parents, mais le mieux c’est avoir une infirmi√®re dans le grenier de sorte qu’il s’occupe des premiers jours des Ňďufs et des nouveau-n√©s, car s’ils sont pour la premi√®re fois, il est possible qu’ils commettent des erreurs qui font perdre les nouveau-n√©s.

Ils sont tr√®s bons √©leveurs, pouvant avoir entre trois et quatre Ňďufs √† chaque fois, il n’est donc pas compliqu√© d’avoir des poussins de cette esp√®ce. Pour que deux pigeons de cette race se r√©unissent, il suffira de leur donner un espace calme pour le faire, comme module s√©par√© ou comme bon nid dans le grenier.

Nutrition en captivité

  • Fourrages m√©lang√©s (bl√©, orge, grains d’avoine, ma√Įs, milo, dari, haricots, pois, vesces, graines de tournesol, cardamome)
  • Fourrages verts (par exemple, mouron des oiseaux, herbes, aromates, cresson, laitue)
  • Carottes, oignons, levure de bi√®re, gravier et pierre √† pigeon.