Le Chorrera de l’espagne est un oiseau qui semble peu connu de beaucoup, principalement parce que, compar√© √† d’autres oiseaux, il n’est pas aussi connu. Cependant, en terre catalane, il est assez connu et il est tr√®s fr√©quent de le voir voler dans le ciel.

Le pigeon de Chorrera est originaire des r√©gions m√©diterran√©ennes. Il na√ģt du croisement du premier pigeon √† cravate, de la figurine valencienne et du capucin milanais et/ou fris√©.

Chorrera brun espagne

Il p√®se entre 250 et 320 g. Son port est droit et vertical, marchant presque sur la pointe des pieds, montrant les ornements qui le caract√©risent, √† l’avant le col, la poitrine et le pantalon, √† l’arri√®re la crini√®re du cou et les √©paulettes du dos.

Une origine ancienne

Selon les rapports, la chorrera est n√©e entre les 18e et 19e si√®cles. C’√©tait le r√©sultat du croisement entre le pigeon cravate indig√®ne d√©j√† disparu avec le Figureta et le Papataxi (√©galement connu sous le nom de capucine), bien que d’autres assurent que le croisement a √©t√© fait avec le pervers (Milanesa).

Chorrera blanc

Actuellement C’est une esp√®ce assez r√©pandue dans les r√©gions m√©diterran√©ennes, surtout en Catalogne, mais vous pouvez √©galement en trouver √† Valence ou dans les √ģles Bal√©ares. Dans des pays comme la France et l’Allemagne, ce type d’oiseau est √©galement √©lev√©, dans lequel il est connu sous le nom de ¬ęcravate chinoise¬Ľ.

Elle est la cons√©quence du croisement entre la colombe primitive autochtone, la “Figurita” et le “Papataxi” (capucin) et/ou le boucl√© (milanais). Toutes ces races √©taient r√©pandues et appr√©ci√©es dans ces r√©gions au cours des XVIIIe et XIXe si√®cles. La “Chorrera” est sans aucun doute le pigeon qui, lors du passage des fronti√®res (France, Allemagne), a √©t√© rebaptis√© et connu sous le nom de “cravate chinoise”, probablement dans le but de lui donner plus d’importance en raison d’une origine suppos√©e plus lointaine.

Et comment est cet oiseau?

C’est un oiseau de taille moyenne, plus ou moins de 22 centim√®tres, dont le poids varie de 250 – 320 grammes selon qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Sa petite t√™te est de forme carr√©e bien que ses angles soient arrondis. Le front d√©passe l√©g√®rement et est plut√īt retrouss√© par rapport √† son bec mince et court., mais cela ressemble √† un coup de poing. On pourrait dire que le bec ressemble √† un hibou.

Ses yeux sont assez grands, de l’orange au rouge selon la couleur de ses plumes. En r√®gle g√©n√©rale, dans les vestes √† plumage blanc, la couleur des yeux est en velours. La bordure est fine et √©troite, variant la couleur en fonction du plumage, mais elle n’est pas frappante ou non conforme √† la couleur de la t√™te.

Chorrera comunne

Son cou est en forme de bande, avec une longueur √©quilibr√©e qui montre une grande structure de plumes dans la r√©gion. Avec sa poitrine large, bien qu’il semble en fait plus petit que lui, il est un tr√®s bel animal √† voir debout.

Il est l’un des pigeons avec les √Ęmes les plus fortes qui existent, avec certains longues plumes primaires minces, tandis que les secondaires sont un peu plus ondul√©s ou boucl√©s. Sa queue est large, compos√©e de 12 longues plumes, ce qui la fait appara√ģtre √† premi√®re vue comme s√©par√©e. Son corps entier est compos√© d’un plumage fin et soyeux, plus serr√© dans la zone des ailes et tr√®s doux au toucher physique.

GROUPE DE STRUCTURE

  • VOL : C’est un pigeon qui vole bas gr√Ęce √† sa structure et √† ses plumes fris√©es
  • POIDS : Il varie entre 250 et 320 grammes
  • T√äTE : Petite, de forme carr√©e mais avec des coins arrondis. Front l√©g√®rement saillant et retourn√© √† partir du bec.
  • PEAK : Court, fin et percutant. Jamais trop court ou trop √©pais (tapez “Owl”).
  • CARNUCULES NASALES : Petites, fines et en forme de cŇďur.
  • YEUX : proportionnellement grands et vifs, de couleur orange √† rouge avec des plumes color√©es. Dans les blancs entiers, ils peuvent aussi √™tre de couleur v√©to. En blanc avec un bouclier color√©, ils ne seront que de couleur v√©to.
  • EYEBALL RIBE : Fine et √©troite. La couleur varie en fonction du plumage, mais ne sera jamais trop voyante ou d√©cal√©e par rapport √† la couleur de la t√™te.
  • COU : Large, avec une gorge prononc√©e ou “Tirilla”. √Čquilibr√© en longueur pour montrer une bonne structure des plumes dans cette zone, tout en restant compl√®tement couvert et taill√©.
  • POITRINE : Un pigeon l√©ger et petit, qui semble avoir une poitrine large lorsqu’il a une bonne longueur et une bonne structure de plumes. La poitrine doit √™tre l√©g√®rement verticale et plate, jamais large ou arrondie, appel√©e “Barquito”.
  • DOS : L√©g√®rement large et arqu√©, pratiquement occup√© dans sa totalit√© par deux grands tourbillons de plumes appel√©s “Charreteras”, qui contribuent √† lui donner un aspect plus large. L’adaptation est √©galement arqu√©e et avec peu de duvet.

STRUCTURE

  • Le col : Form√© par des plumes de gorge invers√©es dirig√©es vers le haut. La zone o√Ļ ce tourbillon commence, marquera les deux c√īt√©s du cou avec deux lignes descendantes et sym√©triques qui convergent au centre et sous le bec.
  • Le sein : Il est form√© par les plumes de la poitrine, divis√©es par une ligne centrale transversale (d’√©paule √† √©paule), dans laquelle les plumes de la moiti√© sup√©rieure sont invers√©es et dirig√©es verticalement de fa√ßon ordonn√©e, (comme une flamme). Ceux de la moiti√© inf√©rieure r√©investis √† l’inverse, sont dirig√©s vers le bas et atteignent le d√©but du “Pantalon”. La zone o√Ļ na√ģt ce tourbillon sera toujours visible par une ligne entre les √©paules, droite et parall√®le au sol.
  • La crini√®re : Il est form√© de longues et fines plumes, qui vont du cou au dos. “Peign√©s” vers l’arri√®re, ils se rejoignent √† la ligne m√©diane arri√®re du cou. Ces plumes ne formeront jamais un tourbillon √† l’arri√®re du cou, semblant √™tre le d√©but d’une cr√™te ou d’une touffe.
  • Le pantalon : Form√©es par deux tourbillons de plumes qui partent des deux articulations du genou et sont dirig√©es vers le bas et vers les extr√©mit√©s, donnant naissance √† deux boules de duvet ind√©pendantes qui sont s√©par√©es l’une de l’autre, de sorte que lorsque l’on regarde le pigeon de face, elles recouvrent compl√®tement les pattes jusqu’aux articulations (articulation du tarse).
  • Les √©paulettes : Ce sont deux autres grands tourbillons de plumes, de part et d’autre du dos. Elles sont form√©es par l’√©bouriffage et la r√©int√©gration des plumes dans la zone de la clavicule, des c√īt√©s, des couvertures d’ailes au niveau des √©paules, des derni√®res secondaires et des premi√®res primaires. Ils seront d’autant plus appr√©ci√©s qu’ils seront grands et uniformes.
  • AILES : fortes, avec de longues et fines plumes primaires. Les derni√®res secondaires et les premi√®res primaires seront l√©g√®rement ondul√©es ou fris√©es, m√™me les barbes qui composent les plumes seront s√©par√©es ou √©mouss√©es √† leurs extr√©mit√©s.
  • QUEUE : Large, compos√©e de 12 longues et fines plumes, les plumes ext√©rieures des deux c√īt√©s pouvant appara√ģtre l√©g√®rement s√©par√©es et ondul√©es.
  • LEGS : Court et mince. Lat√©ralement, il faut montrer les “coudes” (talon). Vu de face, ils seront couverts par la structure du “pantalon”. Les pattes peuvent √™tre non plum√©es ou cal√©es jusqu’au tarse (type “Grouse legged”), couvrant une partie des orteils mais permettant de voir les extr√©mit√©s et ne d√©passant pas les ongles. Les “collants” ne s’√©tendront jamais de c√īt√©.
  • PLUMAGE : Fin et soyeux. Serr√© dans la zone des ailes et tr√®s l√Ęche dans la structure des tourbillons. Dans les plumes color√©es, la zone de la “crini√®re” et du “col” sera tr√®s brillante. Sur la “poitrine” et le “pantalon”, lorsque la plume invers√©e est montr√©e, elle sera plus claire et plus terne.
  • VARI√ČT√ČS : Toutes les couleurs sont admises. Tout doit √™tre bien r√©parti et uniforme. Les plumes blanches intercal√©es sur la queue et les ailes ne sont pas accept√©es.
  • D√ČFAUTS : Corps large, lourd ou long. T√™te trop grande ou trop ronde. Bec court de type “hibou”. Les caroncules nasales et le pourtour des yeux sont d√©velopp√©s. “Crini√®re” et “collier” formant une cr√™te derri√®re le cou. “Breaststrap” avec division verticale et/ou lat√©rale. Asym√©trie ou “pantalons” mal d√©velopp√©s. Des jambes √©paisses et fortes. Boucles sur tous les rev√™tements d’ailes. Des plumes trop grandes sur les routes. Asym√©trie ou manque de d√©veloppement des “√©paulettes”.
  • EQUITATION : Aspect g√©n√©ral. T√™te. La taille. Volume et forme du plumage. Collier. Buste. Pantalons. Epaulettes.
  • Bague : Pas de plumes 7 mm. Chaussures 8 mm.

L’oiseau parfait pour les √©leveurs d√©butants

Soumettre cet oiseau √† des comp√©titions peut √™tre un bon d√©but pour les √©leveurs d√©butants. Comme c’est un oiseau d√©tendu et docileIl n’y a g√©n√©ralement aucun probl√®me pour vous montrer un itin√©raire de vol ou pour vous habituer aux expositions.

Chorrera Ondule

En outre, pas aussi s√©duisant que les autres buchones, donc gr√Ęce √† cela, vous n’avez pas √† vous soucier de savoir qui partage votre loft. Ce n’est pas non plus un oiseau trop agressif. Si elle n’est pas d√©rang√©e, elle ne d√©rangera personne. Elle n’est pas inqui√®te, ni m√©fiante, et n’est boulevers√©e que si elle pense que ses poussins peuvent √™tre en danger pendant les premi√®res semaines de reproduction.

C’est un oiseau volant rapidement et agile, vous avez donc besoin d’un grand grenier pour √©tirer vos ailes. Mais quand elle sort, il vaut mieux le faire accompagn√© d’un oiseau d√©j√† exp√©riment√© qui peut la guider le long du trajet vers et depuis le grenier. Pour la r√©cup√©rer, il est pr√©f√©rable de l’habituer √† manger √† son retour. Une fois habitu√©, il suffira d’ouvrir la porte du pigeonnier pour qu’il puisse sortir seul puis il reviendra, pour se reposer.

Son r√©gime alimentaire suffit √† ce qu’il soit compos√© d’un m√©lange de diff√©rents grains, suppl√©ment√© en vitamines ou min√©raux, en plus de lui donner un fruit par semaine.