Le nom Escampadissa est un nom qui r√©sonne beaucoup parmi les amateurs de pigeons, mais ceux qui n’en ont jamais entendu parler peuvent en tomber amoureux au premier regard, car c’est un bel oiseau.

Quelle est l’histoire de ce pigeon?

Quel a √©t√© le moment o√Ļ ce pigeon est apparu? Eh bien, il est assez difficile d’√©tablir un moment pr√©cis, mais les √©crits sugg√®rent que est apparu aux XVIe et XVIIe si√®cles aux Pays-Bas et sur le continent asiatique.

Au cours du 19e si√®cle, il est devenu l’un des oiseaux les plus aim√©s des √ģles Bal√©ares, o√Ļ se trouve actuellement l’une des plus grandes concentrations de cette esp√®ce. Cependant, vous pouvez √©galement trouver dans certaines parties de l’Espagne certains √©leveurs n’ont √©pargn√© aucun effort pour augmenter la population.

Et comment est l’escampadissa?

C’est un oiseau de taille moyenne, certains 25-30 centim√®tres, d’aspect allong√© en raison du plumage qu’il a sur les ailes et la queue. La position de son corps est g√©n√©ralement horizontale, avec un plumage suffisant et une sensation douce au toucher. Son poids varie g√©n√©ralement de 320 – 350 gr.

En r√®gle g√©n√©rale, c’est un oiseau calme, mais aussi assez nerveux et agit√©. Quand il vole, monte en cercles en petits cercles, jusqu’√† atteindre la hauteur n√©cessaire pour commencer √† voler, ce qui lui a donn√© son nom quand ils le font en groupe et que chaque oiseau va dans une direction.

La t√™te est √©troite, avec un front l√©g√®rement inclin√© qui relie par une courbe presque imperceptible au sommet, qui est plat. Son bec est de taille moyenne, peu √©pais, droit et sa coloration est g√©n√©ralement similaire √† celle du plumage. Les yeux, en r√®gle g√©n√©rale, sont d’un ton blanc perle fonc√©, mais avec des tons rouge√Ętres. Dans le cas o√Ļ le pigeon est blanc, il est normal que les yeux soient noirs.

Bien que son cou soit assez court, son dos est tr√®s large, avec une poitrine clairsem√©e. Les ailes sont longues, et elles les soutiennent sur la queue lorsqu’elle est au repos, en r√®gle g√©n√©rale elle ne d√©passe jamais la longueur de la queue. La queue est compos√©e d’environ 16 plumes, bien que certains pigeons de cette esp√®ce puissent arriver √† 19. Leurs pattes sont courtes, sans plumes, avec les ongles de la m√™me couleur que le bec.

En r√®gle g√©n√©rale la couleur la plus courante de cette esp√®ce est la couleur cendre, bien qu’il y ait aussi du blanc, du rouge de coloration uniforme et du gris blanc.

Caractères généraux

  • C’est un pigeon de taille moyenne, d’apparence allong√©e en raison de son plumage, notamment celui des ailes et de la queue.
  • La position du corps est horizontale.
  • Le plumage est abondant et un peu pelucheux.
  • C’est un animal au temp√©rament nerveux et agit√©, avec un type de vol tr√®s particulier qui a donn√© son nom √† la race, car lorsqu’ils commencent √† voler, ils s’√©l√®vent tous ensemble en petits cercles, jusqu’√† atteindre une hauteur consid√©rable. D’ici et soudain, le groupe se d√©ploie dans toutes les directions et chaque animal retourne dans son propre air dans le grenier, en descendant peu √† peu. Il p√®se entre 320 et 350 grammes, sa longueur du bout de son bec √† l’extr√©mit√© distale de sa queue est de 33 cm, et son envergure entre les extr√©mit√©s de ses ailes d√©ploy√©es est d’environ 72 cm. 72 cm.

Est-il conseill√© d’√©lever ce type de pigeon?

En raison de son caract√®re agit√©Ce n’est peut-√™tre pas la meilleure recommandation pour un √©leveur novice. Non, ce n’est pas un oiseau qui va donner beaucoup de complications √† son √©leveur, mais si l’objectif est de lui apprendre √† voler seul, cela peut √™tre un vrai casse-t√™te car il n√©cessite un autre oiseau de la m√™me esp√®ce qui le contr√īle.

Il ne s’entend g√©n√©ralement pas mal avec les autres oiseaux, mais il peut y avoir des probl√®mes lors de son installation dans un grenier avec des oiseaux tr√®s territoriaux, car c’est un oiseau qui il aime se d√©placer dans le grenier, celui qui en est propri√©taire. Il n’est pas aussi coquet que les autres esp√®ces de pigeons, il n’y a donc pratiquement aucun probl√®me pendant la saison de chaleur de ce pigeon. Pourtant, il est recommand√© que le m√Ęle et la femelle aient un module s√©par√© o√Ļ ils peuvent “manifester” leur amour.

Leur alimentation consiste en un m√©lange de graines, pouvoir manger aussi certains types de l√©gumes comme la laitue ou les carottes tant qu’ils sont hach√©s, et certains fruits comme les pommes. Il n’est pas tr√®s sujet aux maladies, mais cela ne signifie pas qu’il ne doit pas √™tre soign√©.

Signification du nom

Pour ceux qui ne connaissent pas le sens du mot “scampadissa”, il signifie la dispersion de quelque chose, puisque cette course en vol ne forme pas un c√īt√©, puisque chaque individu s’√©l√®ve de fa√ßon autonome, s√©par√© des autres. Par cons√©quent, parler de troupeau ou d'”esbart” dans cette race serait une antith√®se.

Le mot cl√© pour comprendre l’origine de cette race est le mot commerce. Commerce entre le Moyen-Orient et l’Europe. Il faut donc comprendre que parler d’insularit√© dans le cas de Majorque n’est pas du tout parler d’isolement.

Un commerce qui, aux XVe, XVIe et XVIIe si√®cles, a trouv√© aux Bal√©ares une interface id√©ale. Nous sommes √† Majorque et il est 1450. Majorque vient de sortir d’une guerre civile sanglante : le soul√®vement √©tranger, dans lequel le Sindicat For√† a pris les armes contre les classes dirigeantes de la ville et l’oligarchie rurale.