Pour beaucoup, ce fut une triste nouvelle lorsque ce que l’on appelait le buch√≥n valencien a compl√®tement disparu. Cependant, gr√Ęce aux efforts de nombreux √©leveurs, ce que l’on appelle le “nouveau buch√≥n valencien” est n√© et a pris sa place dans la province de Valence.

Qu’est-ce que c’est encore le buch√≥n valencien?

Merci au travail des √©leveurs, le nouveau buch√≥n valencien est n√© relativement r√©cemment, pour le grand travail de pouvoir croiser quelques vieux buchones valenciens avec d’autres oiseaux, qui a donn√© naissance √† cette nouvelle esp√®ce qui l’a remplac√©e dans le ciel valencien.

Avec la combinaison d’autres esp√®ces l’apparence de ce nouveau buch√≥n a √©t√© am√©lior√©e, l’aidant √† √™tre beaucoup plus rapide, bien qu’avec une apparence plut√īt trapue, ce qui le fait ressembler √† un luth.

Caractéristiques du buchón valencien

Sans aucun doute, les buchones valenciennes sont animaux vivants, nerveux et capricieux qui aiment voler longtemps. Son cou n’est pas large, mais il est r√©sistant et tr√®s brillant. Son bec se d√©tache au-dessus du reste des oiseaux gr√Ęce au fait que il est assez robuste (d’un ton gris√Ętre) et ses plumes peuvent combiner diff√©rentes couleurs, ce qui rend cet oiseau tr√®s attrayant pour les yeux.

Sa t√™te rappelle une amande, bien qu’il existe des mod√®les avec des t√™tes plus larges, ce qui en fait un spectacle particulier lorsqu’il y a plusieurs sp√©cimens ensemble, et ses yeux sont g√©n√©ralement d’une couleur rouge intense, bien qu’il existe √©galement des variantes avec des tons orange, sans bordure assez large. Lorsqu’elle est expos√©e au soleil, la bordure peut avoir des tons gris ou rose.

Et s’il est grand, c’est son recadrage, qui pend un peu, ce qui fait que plusieurs copies le cassent avec une ligne. Rond et a une l√©g√®re ressemblance avec un sac, bien qu’il ne touche jamais le sol. Sa queue, qui a g√©n√©ralement entre 10 et 15 plumes, est g√©n√©ralement tra√ģn√©e, ce qui donne l’impression de balayer le sol.

Le poids de cet oiseau oscille g√©n√©ralement 400 grammes, ce qui en fait ni un oiseau ni trop gros ni trop lourd, avec un aspect triangulaire l√©g√®rement allong√©. Une de ses grandes curiosit√©s est que c’est multiforme, et selon la situation, adoptez le sexe qui vous int√©resse le plus. Son caract√®re peut √™tre tr√®s joyeux et vivant, mais c’est aussi un oiseau arrogant et m√©fiant.

Les ailes les ont g√©n√©ralement parall√®les √† la queue, et celles-ci ne devraient jamais √™tre plus longues que la queue au cas o√Ļ vous voudriez utiliser cet oiseau pour les comp√©titions.

Aspect général

Pigeon de taille moyenne, ni grand ni lourd, pesant entre 400 grs. Silhouette l√©g√®rement allong√©e, d’aspect triangulaire, vue de tous les plans sauf de face. De caract√®re vif, heureux, hautain, m√©fiant, arrogant et volontaire.

Il est de nature s√©duisante et tr√®s tenace. Dans certains cas, lorsqu’il veut fermer la proie, il adopte le sexe qui l’int√©resse √† ce moment-l√†, il est donc multiforme. Doux et moelleux avec les femelles, mais agressif avec les concurrents potentiels. Il est tenace dans la poursuite et tr√®s territorial. Il a l’instinct de conservation, de ne pas descendre dans d’autres lofts ou endroits suspects.

  • T√™te : en forme d’amande, sans d√©dain pour ceux qui ont un front un peu plus droit. On pourrait aussi l’appeler une ellipse.
  • Cou : De taille moyenne, large et fort, avec une brillance allant jusqu’√† presque la t√™te.
  • Bec : Robuste et fort en apparence, ni long ni excessivement gros. Presque droit, l√©g√®rement courb√© avec la m√™me ligne que la t√™te. La couleur est vari√©e et va de l’os au noir ardoise, selon la couleur du plumage. Il n’a jamais de bec de perroquet ou de pignon.
  • Garniture : Couleurs claires, principalement blanc, paille, rose ou gris, ni noir ni rouge. Entour√© d’une double tuyauterie fine.
  • Les yeux : propres et brillants. Couleur rouge ou orange intense.
  • Caroncles : En forme de cŇďur, avec une base plate ou semi-courbe, jamais ronde, en proportion de la taille de la t√™te. Blanc et lisse, bien que parfois avec une l√©g√®re s√©paration entre eux. Les verrues apparaissent g√©n√©ralement au fil du temps et pas √† tous les sp√©cimens, il n’est donc pas n√©cessaire d’√©valuer le score.
  • Plumage : Toutes les couleurs sont autoris√©es, tant le noir (noir, moracho, bleu, grossier, fum√©, etc.) que le rouge (rouge, laurier, rose, poil de rat, etc.) et toutes les vari√©t√©s avec un m√©lange de blanc (plumes, menthe, gavino, curros, pintos, etc.). L’√©tat des plumes doit √™tre √©valu√©, jamais la couleur des plumes.
  • Jabot : Vu de face, il a l’apparence d’une goutte d’eau (forme de poire l√©g√®re). Dans certains cas, elle est bris√©e par une bande qui d√©passe de la base du cou et qui s’enfonce en descendant jusqu’√† la fin de la r√©colte. Si on le regarde depuis le d√©, il ressemble aussi √† une sph√®re, fendue en deux, jamais plate. Il n’est ni suspendu ni relev√© et est proportionn√© au pigeon. Collect√© pendant le vol, mais √©vident pendant la position.
  • Jambes : Elles sont robustes, avec des doigts courts. Ils sont exempts de plumes, de la jointure aux ongles. De couleur rouge ou rouge violac√©. Avec des ongles courts et forts. Selon la couleur du plumage, ce sera la couleur des ongles.
  • Queue : 12 √† 14 plumes. Il est plat avec une base large et “floconneux” en position de roucoulement.
  • Albardilla : Large et plat. Le griffon ou la plume se froisse en √©tat d’Ňďstrus et de fente.
  • Ailes : Parall√®le √† la queue. Dans certains cas, il est ouvert, mais il ne s’abaisse jamais ni ne s’effondre. Il s’appuie sur le bord de la queue, mais ne d√©passe pas le bout de celle-ci. Avec de larges plumes et 10 plumes de vol.

D’o√Ļ viennent les pigeons de Valence ?

La race est sans doute d√©riv√©e de l’ancien pigeon voleur introduit en Espagne √† la suite de l’invasion et de l’occupation mauresque au VIIIe si√®cle. Comme l’Espagne √©tait divis√©e en provinces, la “Paloma de Casta” s’est diversifi√©e, car les √©leveurs des diff√©rentes r√©gions ont d√©velopp√© plusieurs types.

Lorsque les immigrants espagnols ont travers√© l’Atlantique et peupl√© l’Am√©rique du Sud, leurs traditions les ont √©videmment accompagn√©s. Probablement plus encore lors des changements massifs de population de la fin du XIXe et du d√©but du XXe si√®cle, le pigeon voleur a de nouveau √©t√© introduit sur une nouvelle terre.

Bien que ce pigeon ait √©t√© introduit dans le nouveau monde par des immigrants espagnols, c’est en Argentine que cet oiseau est devenu le plus populaire. Deux variantes ont √©t√© conserv√©es, le pigeon buchon valencien et le buch√≥n gorguero pour les concours de vol et d’exposition.

Un oiseau difficile √† contr√īler

Ses diff√©rentes sautes d’humeur en font un oiseau difficile √† contr√īler pour les √©leveurs d√©butants. C’est un exemple clair de flirt quand il s’agit d’une femme, mais tr√®s comp√©titive quand elle doit participer √† un √©v√©nement, n’h√©sitant jamais √† attaquer ses concurrents. C’est pourquoi les s√©ances d’entra√ģnement sont si difficiles, car pendant ces p√©riodes, certains des compagnons peuvent √™tre bless√©s.

Au contraire, quand il est dans le grenier, il n’y a pas de meilleur pigeon que celui-ci. Tr√®s bien avec ses pairs tant qu’ils n’essaient pas de nuire √† leurs petits ou de poursuivre la femelle qu’il a vue auparavant. Son r√©gime doit suivre un certain r√©gime afin qu’il ne prenne pas plus de poids que n√©cessaire et ne n√©cessite pas beaucoup de soins particuliers par rapport aux autres pigeons. √áa oui, il est recommand√© de l’√©lever d√®s son plus jeune √Ęge avec d’autres pigeons dans le grenier, pour √©viter d’√©ventuelles confrontations entre eux, car les adultes sauvages sont g√©n√©ralement plus agressifs.

Qu’est-ce qui ressort de son comportement ?

Ces oiseaux sont tr√®s intelligents mais ne sont pas tr√®s appr√©ci√©s comme animal domestique en raison de leurs nerfs constants et de leurs sautes d’humeur. Ils ont un comportement tr√®s difficile √† contr√īler, en particulier par les colombophiles novices, assis bien serr√©s dans leurs nids. M√™me si des visiteurs passent, ils sont d√©rang√©s par les humains et les autres oiseaux car ils sont tr√®s comp√©titifs.

La race est connue pour sa taille trapue, sa t√™te en forme de noix, ses plumes gris√Ętres et son caract√®re compliqu√© qui constituent un d√©fi pour sa culture.

La race est tr√®s amicale mais capricieuse en ce qui concerne le territoire. Ils aiment leur propre “espace” et d√©fendront le nid ou se percheront avec acharnement. Leur nature peut parfois prendre un tour agressif.

La meilleure fa√ßon de les conserver est dans des bo√ģtes carr√©es de 15 pouces pr√®s du sol. En vol, autour du loft, ils sont un d√©lice √† regarder. Ils ont un style tr√®s charmant et sont toujours “en mouvement”.

De quoi cette espèce se nourrit-elle ?

Ne pas se nourrir correctement est l’une des plus grandes erreurs que peuvent commettre les √©leveurs. Le secret de nombre des meilleurs √©leveurs r√©side souvent dans la fa√ßon dont ils nourrissent leurs animaux. Une alimentation et des soins appropri√©s permettent d’obtenir des animaux forts et vitaux. Elle nous √©vite de nombreuses maladies et probl√®mes.

Vos oiseaux ont certains besoins alimentaires qui peuvent √™tre satisfaits avec un m√©lange de pigeons de qualit√©. Le m√©lange sera probablement √† base de milo et de bl√© avec diverses autres c√©r√©ales. Le ma√Įs entier ou le pop-corn en hiver est une bonne id√©e.

Les pigeons peuvent √™tre nourris une ou deux fois par jour, mais je ne recommande pas d’arr√™ter de manger longtemps car la nourriture peut √™tre contamin√©e. Conservez les aliments dans un r√©cipient sec et bien ventil√©, √† l’abri des animaux nuisibles.